Résumé :

 

« Départ de Paris et de France, combien ces mots renferment d’impressions étranges, de sentiments divers impossibles à exprimer, prégnants et si profonds tout à la fois. Ces impressions je les ai ressenties au jour de notre départ avec force, comme une sorte de musique intérieure et je pensais alors à mon amie Suzanne lorsqu’avec brio elle interprétait au piano l’envoûtant Scherzo n° 2 de Frédéric Chopin. » C’est en ces termes que Nelly Beille, jolie veuve, encore jeune, consignait le 24 octobre 1916 les premiers mots de son « Journal d’une infirmière française »

Nelly, infirmière de guerre - Eric Pion-Noirie

21,00 €Prix
    0